Programmation • Les photographes • ALBERTO GARCÍA-ALIX

Les photographes

ALBERTO GARCÍA-ALIX

-> De donde no se vuelve
(d'où l'on ne revient pas)

Alberto García-Alix l'un des plus grands photographes espagnols, est une figure clé de l'avant-garde créative des années 1970 à 1986 qui, à Madrid, a contribué à évincer les avatars de la dictature franquiste et de ses quarante années de censure et de silence muselé. Poète, rocker et matador anarchiste
dans l'Espagne post-franquiste, Alberto García-Alix puise son inspiration dans son entourage immédiat. À travers les photos d'Alberto García-Alix, nous nous immergeons dans un récit qui traverse son quotidien, façonnant un discours vital dont la photographie est le cœur.
Les photos avec lesquelles ce récit intitulé « De donde no se vuelve» (d'où l'on ne revient pas) proviennent de différentes étapes de sa vie, dans un va-et-vient entre le présent et le passé:

«La photographie a en elle-même quelque chose d'infernal ; je veux dire: d'où l'on ne revient pas.
En lui tenant la main, nous passons de l'autre côté de la vie. Et là, piégés dans son monde d'ombres et de lumières, n'étant que présence, nous vivons aussi.
Immuable.
Nos peines oubliées, nos péchés rachetés.
Enfin apprivoisé ; figé.
De l'autre côté de la vie. D'où il n'y a pas de retour.»

Il s'agit d'une exposition vivante qui bat au rythme de la vision que l'artiste a de son propre travail, complétée par l'œuvre audiovisuelle "De donde no se vuelve*", d'une durée de 40 minutes, réalisée, scénarisée et racontée par lui-même, dans laquelle il entreprend un voyage dans sa mémoire, afin de déchiffrer son univers photographique particulier.
*le film est projeté en exclusivité à la Maison des Arts de Cergy- Pontoise, le jeudi 30 septembre en présence de l’artiste.

Alberto García-Alix est né en 1956 à Léon en Espagne. Photographe, créateur audiovisuel, écrivain et éditeur, ses premières expositions ont eu lieu au début des années 80 dans les galeries Moriarty et Buades (Madrid) et Portafolio (Londres). Tout au long de sa carrière, son travail photographique et audiovisuel a été exposé dans des lieux tels que le Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofía, les Rencontres d'Arles, la Maison Européenne de la Photographie à Paris, le Museo Casa de la Fotografía à Moscou et le Museo Nacional del Prado à Madrid, entre autres. Ses œuvres se trouvent dans de grandes collections d'art du monde entier, comme la Deutsche Börse allemande ou les Fonds nationaux d'art contemporain français. Parmi les nombreux prix qu'il a reçus, citons le Prix national de la photographie (1999), le Prix PHotoEspaña (2012) ainsi que le titre de Chevalier de l'Ordre des Arts et des Lettres de France (2012), et plus récemment en 2019, le ministère espagnol de la Culture lui décerne la Médaille d'or du mérite des Beaux-Arts. En tant qu'auteur, il a publié une douzaine de livres sur la photographie et plusieurs œuvres audiovisuelles où la narration et l'image se complètent, dont «De donde no se vuelve», une création cinématographique de 40 minutes acquise par le Museo Nacional Reina Sofía. Directeur et fondateur de la revue culte «El Canto de la Tripulación» (1989), il est actuellement cofondateur de Cabeza de Chorlito, maison d'édition sous laquelle il publie ses ouvrages: El paraíso de los Creyentes, 2011; Diaporamas, 2012 ; MOTO, 2015 ; et la revue Motorcycle Family Circus, 2016 et 2018.

Alberto García-Alix est représenté par la galerie Kamel Mennour.

https://www.albertogarciaalix.com


Lieux d'exposition :



Designed by Tom Ségur ● Developped by Sébastien Verspecht