Programmation • Les photographes • Sabine Weiss

Les photographes

Sabine Weiss

Laponie

On ne présente plus Sabine Weiss, après nous avoir confié une dizaine de tirages réalisés à Pontoise en 1991 et exposés l’année dernière au Festival du Regard, la grande dame de la photographie nous a ouvert ses archives et offert l’exclusivité de photographies inédites réalisées lors d’un voyage en Laponie en 1957 :
« Ce reportage était une commande du magazine américain Holiday, pour lequel j’ai travaillé presque 20 ans, qui n’a rien trouvé de mieux que de m’envoyer en Laponie entre Noël et le Jour de l’An ! C’était selon eux le moment de l’année où il y avait la meilleure lumière… En réalité il n’y avait pas de lumière et la journée ne durait que quelques heures. Les films photographiques de l’époque étaient très peu sensibles, ce qui m’obligeait à travailler soit sur trépied, soit à main levée avec des risques de flou de bougé. Autre inconvénient, le froid, très vif, il devait faire dans les - 40°, « qui cassait le film dans mon appareil photo. Les conditions de travail étaient particulièrement difficiles mais je garde un très bon souvenir de ce voyage vraiment extraordinaire. Ces grandes étendues blanches à perte de vue, des rennes craintifs qui me tournaient autour dans l’enclos, des repas pris dans les maisons en bois, des bottes en peau de renne qu’on fourrait avec de la paille et tant d’autres souvenirs. »

Sabine Weiss est née à Saint-Gingolph (Suisse) le 23 juillet 1924. Elle apprend le métier de photographe à Genève au studio Boissonnas avant d’ouvrir en 1945 son propre atelier et de s’installer à Paris en 1946. Elle y devient l'assistante du photographe de mode Willy Maywald. En 1950, elle épouse le peintre américain Hugh Weiss. En 1952, Robert Doisneau lui propose de le rejoindre au sein de l'agence Rapho. Elle fréquente les milieux artistiques dont elle immortalise de nombreux visages (Stravinski, Casals, Britten, Dubuffet, Léger, Giacometti, Rauschenberg…). En 1955, Edward Steichen sélectionne trois de ses clichés pour l'exposition mythique "Family of Man" au MoMa de New York. Navigant entre mode, reportage et publicité, elle poursuit des recherches plus personnelles qui rattachent son oeuvre au courant de la photographie humaniste. Ses images ont fait l'objet de nombreuses expositions à travers le monde. On les retrouve dans des collections prestigieuses (MoMa et Metropolitan Museum of Art de New York, Centre Georges Pompidou, Art Institute de Chicago, Museum of Modern Art de Kyoto…). Officier des Arts et des Lettres depuis 1999, Sabine Weiss a reçu en 2010 les insignes de Chevalier dans l'ordre du Mérite.

Sabine Weiss est représentée par la galerie « Les Douches, la Galerie ».


https://sabineweissphotographe.com/


Lieux d'exposition :



Designed by Tom Ségur ● Developped by Sébastien Verspecht