Programmation • Les photographes • JEN DAVIS

Les photographes

JEN DAVIS

-> « Eleven Years »
« Stephen and I »

A l’âge de 23 ans, la photographe Jen Davis, qui a toujours souffert d’obésité, entame une quête sur sa propre image. Onze années durant, elle réalise des autoportraits d’une troublante beauté. Parfaitement composés, ils s’inspirent de la peinture hollandaise des XVIIe et XVIIIe siècles où l’obsession de la lumière rime avec une apparente simplicité.
Photographier un corps imparfait apparaît comme un moyen de questionner les normes sociales: avec un air de défi, Jen Davis affronte le regard du spectateur. Petit à petit, la scène photographique devient un espace à dimension fantasmatique. Jen Davis compose des situations intimes avec des hommes qu’elle a rencontrés, qui ont éveillé son désir mais n’y ont pas répondu. C’est l’acceptation progressive de cette vulnérabilité qui suscite l’empathie. Elle vaut de façon générale pour toutes les personnes confrontées à la difficile représentation de leur propre corps: « En définitive, mon travail parle de l’inconfort de chacun avec soi-même». En 2014, paraît le livre «Eleven Years» aux éditions Textuel, Jen Davis pense avoir tourné la page et s’intéresse à d’autres corps que le sien, celui de femmes bodybuildées dont l’objectif est d’atteindre la perfection dans leur apparence physique : «En enquêtant sur les culturistes, j’ai rencontré un homme du nom de Stephen, qui allait devenir ma première relation amoureuse sérieuse. Nous avons rompu en 2020. J’ai commencé à photographier nos moments partagés en tant que couple et Stephen comme un sujet de désir, mon désir personnel. La série intitulée «Stephen and I», série d’autoportraits réalisée durant six ans, est autant une célébration de l’amour qu’un rappel de ce qui manquait tant à ma vie - la proximité d’un lien émotionnel et physique qui se manifeste dans les photographies. La crainte est que ces images puissent sembler sentimentales, mais je crois qu’il y a quelque chose de plus profond ici, même si cette série agit comme un témoignage du temps, des réflexions sur le passé et des espoirs pour l’avenir.
En d’autres termes, il s’agit d’une méditation sur l’amour, la nostalgie et les peines de cœur. En réalisant ces images, je garde toujours cette vision critique de moi-même - en évoquant mon corps changeant et en considérant les insécurités de l’âge et les peurs associées à la solitude ».

Née en 1978, Jen Davis est une photographe américaine basée à Brooklyn, surtout connue pour son projet d’autoportraits sur le long terme qui traitent des questions de beauté, d’identité et d’image corporelle. Elle a également exploré l’univers des hommes en tant que sujet et s’intéresse à l’idée de relations, tant physiques que psychologiques, avec l’appareil photo. Elle est diplômée MFA Photography de la prestigieuse université de Yale en 2008. Elle a été finaliste du Prix Virginia en 2012 et de le la Fondation Arnold Newman en 2014. Ses photographies ont été exposées principalement aux Etats-Unis. Son livre «Eleven Years» est paru aux éditions Textuel et chez Kehrer en 2014.

https://www.jendavisphoto.com


Lieux d'exposition :



Designed by Tom Ségur ● Developped by Sébastien Verspecht