Programmation • Les photographes • Les ados vus par ...

Les photographes

Les ados vus par ...

• Michael Ackerman • Jean-Christophe Béchet • Denis Dailleux • Jean-Claude Gautrand • Ingar Krauss • Françoise Nunez • Bernard Plossu • Marc Riboud • Sabine Weiss Afin d’élargir la thématique, le Festival du Regard a demandé à des grands noms de la photographie et à des photographes amis - pas forcément familiers du thème - d’apporter leur contribution, en proposant une image issue de leur production représentant l’adolescence. Une façon pour les directrices artistiques d’élargir la vision de ce thème en y introduisant une dimension historique mais aussi sociologique et même politique. Ainsi Sabine Weiss, grande dame de la photographie et dernière représentante de la famille humaniste encore en vie, a plongé avec joie dans ses archives et déniché une photographie peu connue mais superbe, réalisée en 1950 à la Porte de Saint Cloud. Et la question se pose, pourrait-on faire et montrer une image comme celle-ci aujourd’hui sans déclencher une polémique ? Françoise Nunez et Bernard Plossu ont tous les deux spontanément sorti des photographies qu’ils ont réalisé ensemble à Naples en 1987, images de la dolce vita et de l’insouciance. Vespa et chewing gum acidulé… Michael Ackerman nous dévoile une autre facette de son style plutôt sombre et nerveux avec une image tendre d’une adolescente dans un bar paumé de Cabaggetown, près d’Atlanta (1998). Denis Dailleux, connu pour ses images du Caire et du Ghana en couleur nous surprend avec un portrait en noir et blanc réalisé à la fin des années 1980 à Persan-Beaumont dans le Val d’Oise, où à l’époque, il a pu réaliser de longues séances de pose avec les jeunes des quartiers en toute liberté. Moins connu en France, le photographe allemand Ingar Krauss, nous confie un portrait d’Hannah, jeune fille qu’il a suivi de son enfance à l’âge adulte, enregistrant chaque étape de sa transformation. Catherine Riboud, l’épouse du grand photographe Marc Riboud récemment disparu, nous a gentiment confié une photographie de Clémence, leur fille et le soleil de leur vie, adolescente et handicapée. Pour son livre European Puzzle, Jean-Christophe Béchet est allé à la rencontre des jeunes de Bucarest. Dans cette capitale, les décors sont encore ancrés dans l’histoire du pays et son passé communiste, tandis que les adolescents, étudiants citadins sont plus proches des jeunes de Berlin ou de Londres que de ceux de la campagne roumaine. Ils sont en cela les dignes représentants de la génération Erasmus, mobile, ouverte et mondialisée.



Lieux d'exposition :



Designed by Tom Ségur ● Developped by Sébastien Verspecht